Automobile : Un plan d'action pour un secteur sinistré en Lorraine

Publié le 17/03/2009 à 00H00 (mis à jour le 18/03/2009 à 06H29)
Après l'accord interprofessionnel lorrain du 9 mars, les partenaires sociaux, l'Etat et la Région ont conclu un plan d'action de 3 ans pour aider la filière automobile dans notre région

Automobile : Un plan d'action pour un secteur sinistré en Lorraine
Automobile : Un plan d'action pour un secteur sinistré en Lorraine
Après l'accord interprofessionnel lorrain du 9 mars, les partenaires sociaux, l'Etat et la Région ont conclu un plan d'action de 3 ans pour aider la filière automobile dans notre région

Le texte a été signé par le Préfet, la Vice-Présidente de la Région, les organisations patronales des branches automobile (métallurgie, plasturgie, etc.) et du côté syndical, l'Union Mines Métaux CFDT que représentait Didier Getrey, la CGC, la CFTC et FO. La CGT qui n'est pas signataire de la Charte nationale automobile, dont ce texte est une déclinaison, n'a pas participé aux travaux. La formation professionnelle est le fondement du plan d'action en permettant le développement des compétences mais aussi des qualifications pour renforcer l'employabilité des salariés dans le cas d'une mobilité externe, et dans la période, avec les coups que prend l'emploi dans l'automobile, c'est une nécessité absolue. On s'inscrit là pleinement dans la sécurisation des parcours professionnels. L'anticipation est présente avec la mise en place d'un dispositif de veille permanente de la filière.

Ce plan d'action pour lequel la CFDT s'est engagée relève de la même philosophie que l'accord lorrain du 9 mars: faire que le syndicalisme construise et apporte des réponses concrètes aux salariés touchés par la crise.

Le plan d'action est accessible aux militants à la rubrique secteurs revendicatifs > emploi.


AUTOMOBILE : LES SYNDICATS POSITIVENT
Plan Lorrain d'action en faveur de la filière automobile