Pole de compétitivité MATERALIA : LES EMPLOIS DE DEMAIN

Publié le 17/03/2009 à 00H00 (mis à jour le 18/03/2009 à 05H56)
Le 16 mars s'est tenu en Préfecture la réunion du Comité de coordination du pôle de compétitivité MATERALIA, issu de la fusion en novembre 2008 du Pôle Lorrain MIPI (Matériaux innovants et produits intelligents) et P2MI (Procédés de mise en oeuvre des matériaux innovants) de Champagne-Ardenne. L'enjeu : l'innovation et le développement donc l'emploi de demain dans la filière des matériaux...

Pole de compétitivité MATERALIA : LES EMPLOIS DE DEMAIN
Pole de compétitivité MATERALIA : LES EMPLOIS DE DEMAIN
Le 16 mars s'est tenu en Préfecture la réunion du Comité de coordination du pôle de compétitivité MATERALIA, issu de la fusion en novembre 2008 du Pôle Lorrain MIPI (Matériaux innovants et produits intelligents) et P2MI (Procédés de mise en oeuvre des matériaux innovants) de Champagne-Ardenne. L'enjeu : l'innovation et le développement donc l'emploi de demain dans la filière des matériaux...

Petit rappel préalable, les pôles de compétitivité ont été lancés en 2004 par le gouvernement dans le cadre de sa politique industrielle. Sur un territoire donné, un pôle est l'association d'entreprises, de centres de recherche et d'organismes de formation, engagés dans une démarche partenariale, destinée à dégager des synergie autour de projets innovants. La Lorraine compte deux pôles : le pôle fibre et le MIPI devenu MATERALIA.

L'objectif de ce Comité de coordination était de faire le point sur le contrat de performance du nouveau pôle et de recueillir les remarques des partenaires sociaux.  La réunion a été l'occasion de faire les point sur ses objectifs 'être le le leader dans le domaine des matériaux structurants innovants et fonctionnels.' Le pôle a déterminé quatre domaines d'action stratégique: l'automobile, l'aéronautique, le médical et l'énergie et cinq thèmes de métiers : métallurgie et procédés,développement durable, composites, nouveaux procédés de fabrication, et nanomatériaux.

La CFDT s'est félicitée que le pôle pose les jalons de la métallurgie et de l'automobile de demain, manière de dire que ces secteurs - même en période de crise - ont de l'avenir dès lors que l'on joue l'innovation. C'est la mission des pôles : ils sont un lieu stratégique pour l'avenir de notre territoire et de notre industrie. Nous avons insisté pour que figure dans les critères d'évaluation du contrat de perfomance un indicateur qui porte sur le nombre d'emplois créés par les innovations issues des projets du pôle. De même, nous avons insisté sur la dimension formation et sur la manière dont les saalriés seront acompagnés dans l'évolution de leurs métiers en les préparants à ceux de demain.

Le critère 'emploi' a été intégré : c'est maintenant notre rôle d'organisation syndicale que d'être vigilants sur ce que le pôle permettra comme créations nouvelles.