1er Mai à Nancy : manifestation issue de la filière courte

Publié le 27/05/2010 à 00H00
1 500 manifestants, 200 militants CFDT tout au plus, ont bravé un ciel menaçant, les championnats d'Europe de duathlon, le jour férié « perdu » en tombant un samedi et mille autres bonnes raisons de ne pas manifester pour se retrouver place Stanislas et battre le pavé nancéien ce 1er Mai.
1er Mai à Nancy : manifestation issue de la filière courte
1er Mai à Nancy : manifestation issue de la filière courte
1 500 manifestants, 200 militants CFDT tout au plus, ont bravé un ciel menaçant, les championnats d'Europe de duathlon, le jour férié « perdu » en tombant un samedi et mille autres bonnes raisons de ne pas manifester pour se retrouver place Stanislas et battre le pavé nancéien ce 1er Mai.

 

Dans la foulée de la manifestation, la CFDT Meurthe et Moselle proposait pour la 22ème année consécutive une grande fête gratuite : « Economie et Ecologie, ça se cultive ! ».

Banquet à partir de produits paysans et de saison, théâtre décalé, musique manouche ou latino, cirque, animations pour les enfants ont permis au grand public d’avoir une autre image de la CFDT. Ce qui n’a pas empêché de débattre avec Sandrine BELIER, eurodéputée « Europe Ecologie » et avec Dominique OLIVIER, Secrétaire Confédéral.

Réfléchir dans une ambiance festive et s’amuser intelligemment : c’était possible dans les allées de la Pépinière et nul doute qu’on recommencera en 2011 !

Une manif imposante
Un 1er-Mai syndical unitaire sur fond de conflits
1er mai 2010 : un cru mitigé