10 février : non aux suppressions de postes massives, non à la casse de l'éducation nationale

Publié le 11/02/2011 à 00H00 (mis à jour le 01/03/2011 à 08H42)
300 manifestants à Bar le Duc. Une centaine de lycéens a rejoint les manifestants qui ont répondu à l'appel des organisations syndicales. La CFDT y était en force ! 1200 à Nancy, 1000 à Metz, 700 à Epinal et 400 à Saint-Dié, la mobilisation prend de l'ampleur avant le prochain rendez-vous du samedi 19 mars.
10 février : non aux suppressions de postes massives, non à la casse de l'éducation nationale
10 février : non aux suppressions de postes massives, non à la casse de l'éducation nationale
300 manifestants à Bar le Duc. Une centaine de lycéens a rejoint les manifestants qui ont répondu à l'appel des organisations syndicales. La CFDT y était en force ! 1200 à Nancy, 1000 à Metz, 700 à Epinal et 400 à Saint-Dié, la mobilisation prend de l'ampleur avant le prochain rendez-vous du samedi 19 mars.

Enseignants plus mobilisés qu'ailleurs
Colère : les établissements scolaires vont perdre des postes et connaître des fermetures de classes
L'électricité est coupée !
Education : le corps enseignant dans la rue
Éducation : lycées vides pour classes surchargées

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS