1er mai 2011

Publié le 09/06/2011 à 00H00
1er mai revendicatif peu suivi et 1er mai CFDT dynamique et convivial.
1er mai 2011
1er mai 2011
1er mai revendicatif peu suivi et 1er mai CFDT dynamique et convivial.

Comme chaque 1er mai, la CFDT avait décidé de participer au défilé traditionnel du matin. L’appel intersyndical de cette année mettait l’accent sur la solidarité mondiale entre tous les travailleurs, et exprimait le soutien des organisations syndicales CFTC, CFDT, CGT, FSU et UNSA aux peuples arabes qui luttent pour la liberté et la dignité face aux dictatures.

La banderole de tête rappelait les exigences des organisations présentes : la priorité à l’emploi ; l’amélioration du pouvoir d’achat des salariés, des demandeurs d’emplois et des retraités. On peut regretter qu’en ce jour de solidarité entre les travailleurs, et comme à son habitude, FO ait « choisi d’appeler seule, pour porter ses propres revendications ».

Dans un contexte de crise économique persistant, dans un département particulièrement pénalisé par cette crise, les militants n’ont été que très peu à participer à cette manifestation pourtant très symbolique du 1er mai. Une petite centaine de manifestants a emprunté le parcours menant de la gare SNCF à la Place Reggio où la CGT à pris la parole pour le compte de l’intersyndicale.

1er mai CFDT

L’union locale de Bar le Duc avait en charge l’organisation du 1er mai festif de l’après midi habituellement géré par l’Union Départementale. Le thème « Emplois et formations du secteur agroalimentaire »,  et les animations « Country » étaient au cœur du programme proposé. Les visiteurs ont ainsi pu s’essayer à la danse country, avec la troupe de danseuses d’Ancerville ou encore sur la musique proposé par le musicien Alan CARTER.

Le stand d’accueil et d’information sur le droit du travail, l’emploi et les formations de l’agroalimentaire, l’égalité et la mixité professionnelles, la consommation (Asseco CFDT) recevait le public dans un cadre verdoyant et propice aux discussions parfois animées.

Les balades à dos de poney dans les allées du parc, instants de contact privilégiés avec les animaux, ont été forts appréciés des enfants. Les traditionnelles animations (maquillage, pêche, chamboule tout, château gonflable…) étaient également au rendez-vous.

La météo particulièrement favorable et le programme concocté par les militants ont drainé 800 à 1000 visiteurs sur le site du château de Marbeaumont.

Les militants à la manœuvre ont démontré une fois encore leur capacité à organiser un événement important pour notre organisation mais aussi pour les meusiens fidèles à cette manifestation populaire et festive. Cette contribution  sociale et culturelle de la CFDT participe à l’animation du quartier de Marbeaumont et au-delà ; dans un contexte de crise économique qui persiste, elle créé aussi du lien et une dynamique entre les militants heureux de se retrouver dans une situation moins habituelle.