Euromanif Bruxelles 15 mai 2009 : Les Cédétistes meusiens y étaient !

Publié le 18/05/2009 à 00H00
Une cinquantaine de militants CFDT ont fait le déplacement depuis Bar le Duc, Thierville ou Stenay pour défendre les revendications des travailleurs Européens.
Euromanif Bruxelles 15 mai 2009 : Les Cédétistes meusiens y étaient !
Euromanif Bruxelles 15 mai 2009 : Les Cédétistes meusiens y étaient !
Une cinquantaine de militants CFDT ont fait le déplacement depuis Bar le Duc, Thierville ou Stenay pour défendre les revendications des travailleurs Européens.

Plus de 50 000 manifestants venus de tous les pays européens étaient présent au rendez-vous de la CES à Bruxelles pour un new deal social.

Bien que ce ne soit pas de leur faute, les travailleurs paient au prix fort les excès imprudents et cupides du monde des affaires, et en particulier de celui des banques; le chômage explose, le travail précaire et la pauvreté se répandent, le pouvoir d’achat diminue, et la dette publique augmente.

La CES passe donc à l’offensive en faveur d’un nouveau Deal social en Europe avec un plan d’action en cinq volets:
 
· Un vaste programme de relance destiné à offrir des emplois plus nombreux et de meilleure qualité, à protéger l’emploi dans les industries clés, à investir dans de nouvelles technologies durables et à préserver les services publics essentiels.
 
· De meilleurs salaires et de meilleures retraites, des états providence plus forts, des avantages plus élevés afin de protéger le pouvoir d’achat et des droits de participation efficace destinés à stimuler les économies.
 
· Mettre fin aux récentes décisions de la Cour de Justice européenne favorisant la liberté de marché par rapport aux droits fondamentaux et aux conventions collectives en confirmant les objectifs sociaux du marché intérieur, et en garantissant l’égalité de traitement et l’égalité de salaires pour les travailleurs migrants « détachés ».
 
· Une réglementation efficace des marchés financiers, une distribution équitable des richesses. Nous ne voulons pas voir de retour du capitalisme casino ou des habitudes prises ces 20 dernières années sur les marchés financiers.
 
· Une Banque centrale européenne attachée à la croissance et au plein emploi, et pas simplement à la stabilité des prix.