Gare Meuse TGV : Mobilisation CFDT contre la fermeture du guichet

Publié le 16/06/2010 à 00H00 (mis à jour le 20/06/2010 à 23H02)
Le vendredi 11 juin 2010 la CFDT a mené une action devant la gare Meuse TGV pour informer les usagers et les élus locaux de la décision de fermeture du bureau de vente SNCF
Gare Meuse TGV : Mobilisation CFDT contre la fermeture du guichet
Gare Meuse TGV : Mobilisation CFDT contre la fermeture du guichet
Le vendredi 11 juin 2010 la CFDT a mené une action devant la gare Meuse TGV pour informer les usagers et les élus locaux de la décision de fermeture du bureau de vente SNCF

 

A l’appel du syndicat CFDT Cheminots et de l’Union Départementale CFDT Meuse, une trentaine de manifestants se sont rassemblés le vendredi 11 juin 2010 de 17h30 à 19h pour protester contre la fermeture du point de vente de billets de la gare Meuse TGV, annoncée par la direction SNCF pour le 1er septembre 2010.
 
Les manifestants ont accueilli chaleureusement les voyageurs à leur descente des navettes et à l’arrivée des trois TGV du soir sur la musique du film « Pretty Woman »; les paroles ayant été adaptée pour la circonstance ( « Bienvenue à Meuse TGV … Tous les gens qui débarquent en Gare Meuse TGV ont un rêve... »). Distributions de dragées de madeleines aux voyageurs et invitation à signer la pétition « un peu de chaleur humaine sous la tiédeur du bois » complétaient le programme.
 
La gare Meuse TGV devrait-elle être la seule gare TGV en France où ne l’on ne pourra plus se procurer de billets de train autrement que par un distributeur automatique ?
 
Pour la CFDT, la réponse est NON !
De fidèles voyageurs, quelques habitants des maires de communes environnantes se sont joints aux manifestants pour dénoncer le mépris de la SNCF envers la population meusienne.
 
La CFDT aurait aimé apercevoir quelques conseillers généraux bien connus du département ainsi que leur Président, mais le beau temps exceptionnel de ce vendredi après-midi ne les a pas motivé à faire le déplacement jusqu’à la petite gare en bois.
 
Dommage...
Jean-Luc ROUSSEL