12 Lorrains étudient la Confédération Européenne des Syndicats

Publié le 07/03/2010 à 00H00
Une douzaine de militants lorrains de la CFDT ont participé le 03 mars dernier au second module organisé par l'IRS 3 Frontières dans le cadre d'une formation ayant pour objectif de former à mieux connaître l'Europe syndicale.
12 Lorrains étudient la Confédération Européenne des Syndicats
12 Lorrains étudient la Confédération Européenne des Syndicats
Une douzaine de militants lorrains de la CFDT ont participé le 03 mars dernier au second module organisé par l'IRS 3 Frontières dans le cadre d'une formation ayant pour objectif de former à mieux connaître l'Europe syndicale.

Nos représentants de l’Union Locale de Longwy, du SYFINAEL, du SGEN et des Banques ont planché dans un premier temps sur le fonctionnement de la Confédération Européenne des Syndicats en compagnie de Claude ROLLIN, secrétaire général de la CSC (B) et membre de l’exécutif de la CES. Le moins que l’on puisse dire est que les militants syndicaux luxembourgeois, wallons et lorrains ont été très critiques envers cette dernière. Critiques parce que demandeurs que le syndicalisme européen soit plus uni et plus fort. Dans un deuxième temps, les militants ont appréhendé la déclinaison de la CES en Grande Région, avec ses deux Conseils Syndicaux Interrégionaux (CSI) et sa plateforme syndicale.

La complexité du fonctionnement syndical européen est évidente. Elle est un peu mieux maîtrisée par les militants formés les 30 novembre et 03 mars derniers, mais il reste encore beaucoup à faire pour que les enjeux européens soient au cœur de nos réunions syndicales, chacun à notre niveau. Si la CES n’est que ce que les 80 syndicats membres veulent bien en faire, il nous faut admettre aussi qu’elle n’est, dans nos champs respectifs (entreprise ou territoire), que ce que nous voulons bien en relayer. »


10 militants CFDT se sont formés aux questions européennes