TROP CEST TROP ! Des alternatives existent ! Pour l'emploi et la justice sociale!

Publié le 24/04/2012 à 00H00
La CES a fait du 29 février une journée d'action européenne syndicale pour dire « trop c'est trop » aux politiques d'austérité et affirmer qu'il existe des alternatives à condition de mettre l'Emploi et la justice sociale au coeur des priorités.

Dans la foulée et dans ce cadre, CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA avaient appelé nationalement à se mobiliser (A télécharger «120209 IR n9 déclaration intersyndicale »).

La CFDT a finalisé sa position lors de son dernier CNC notamment en refusant de faire de cette journée « …une mobilisation à caractère politique sur les enjeux nationaux » (A télécharger « 120215Com 12 Mobilisation 29 février »).

La Plateforme Syndicale de la Grande Région a tenté d’organiser pour ce 29 février un rassemblement militant de ses organisations membres sur le pont de Schengen (L). Cette tentative a échoué, FO et CFTC déclinant toute participation locale à cette journée, la CGT organisant de son côté des manifestations « classiques » dans les chefs-lieux de département, LCGB et OGB-L décidant d’agir nationalement à Luxembourg.

Après contacts avec les organisations belge et allemande, la CFDT en Lorraine était engagée  dans deux projets d’action symbolique sur des zones d’activités frontalières :

  1. Une sur l’eurozone de la Brème d’Or (Forbach-Sarrebrück) avec rassemblement symbolique et conférence de presse.  Participants : DGB Saar (D), CGT Lorraine et CFDT Lorraine (URI et UD57). Conférence de presse à  11 heures : Alain GATTI et Dominique MARCHAL représentaient la CFDT Lorraine. Rassemblement à 12.30 heures à la « Brème d`Or » directement devant l`ancien poste de douane à côté de la route vers Forbach (pas sur l`autoroute). Jusqu`à 13.30 heures distribution de tracts aux véhicules et aux passants de la « Brème D`Or ».   Comme prévu, une cinquantaine de militants Cfdt du bassin houiller étaient mobilisés.
  2. Une sur le Pôle Européen de Développement (Longwy-Athus-Pétange) avec rassemblement et conférence de presse. Participants : CSC et FGTB (B), CGT Lorraine et CFDT Lorraine (URI, UD54, UD55 et UD88). A 11h00 : distribution de tracts sur le rond-point au croisement de la D618 et la D46B (av. de l’Europe) à Mont-Saint-Martin. Ce rond-point dessert l’entrée du Auchan et l’entrée de la zone du Décathlon. A 12h30 : arrêt de la distribution et regroupement de l’ensemble des syndicats présents au Rond-Point Glaverbel (B). Prise de parole des organisations syndicales – conférence de presse (Dominique TOUSSAINT – Denis HASSLER). 13h30 : fin du rassemblement. 

    « Le Pôle Européen de Développement a vu près de 500 militants syndicaux wallons et lorrains (surtout wallons !) occuper symboliquement ce territoire transfrontalier et chargé de lourds symboles pour marquer de leurs empruntes cette journée européenne d’action pour une alternative à l’austérité. Un premier temps a été consacré à irriguer de nombreux ronds-points du PED pour distribuer le tract de la CES. La cinquantaine de militants CFDT présents  (UL Longwy, sections de la CPAM, de Lorraine Tube, Performances Fibers, syndicat de la Métallurgie 54, SEMITUL  et d’autres encore) a occupé le Rond-Point « Auchan » aidés par nos amis de la CSC wallonne. Routiers et automobilistes  ont chaleureusement accepté d’être arrêtés quelques instants et s’est ressenti un réel soutien à notre action. Entre midi, les militants ont pu se rassembler et casser la croûte ensemble tout en écoutant les discours des organisations syndicales. La CFDT a affirmé que ce 29 février, « nous ne n’étions pas français ou belges mais européens…et que le choix du PED marquait notre préférence pour une politique de relance économique plutôt qu’une politique d’austérité ». Nos camarades de la CSC ont rappelé l’Europe qu’ils revendiquaient, « celle de Jacques Delors, l’Europe sociale ! »
    En début d’après-midi, Vianney Louis et Denis Hassler ont représenté la CFDT Lorraine à la rencontre avec le secrétaire général portugais de la Banque Européenne d’Investissement, outil de développement économique de la Communauté Européenne et dont le siège est à Luxembourg. Les mêmes arguments ont été redéveloppés auprès de la BEI…qui ne demande pas mieux que l’Europe et les Etats membres lui donnent plus de moyens pour jouer son rôle de levier financier auprès des territoires européens porteurs de projets de développement économique. »

Ces actions permettent de donner une autre image que celles franco-françaises et axées sur les élections présidentielles des manifestations organisées dans les principales villes de Lorraine (par ex. CGT et SOLIDAIRES à Nancy à 14h30 et CGT à Metz à 15h) et ont permis d’axer notre expression sur la nécessité d’investissements européens au service de l’Emploi, y compris via les collectivités territoriales frontalières qui mutualisent leurs politiques de développement économique.

Par ailleurs les syndicats professionnels étaient invités à distribuer le 29 février dans les entreprises et administrations le tract de la CES (A télécharger « tract CES 29 février ») et/ou l’affiche de la CES (A télécharger « affiche CES 29 février »).  

Manifestation franco-allemande pour l'emploi
Le Pôle européen, point de rupture de l'austérité
Combat commun contre l'austérité
Des Allemands et Français unis contre l'austérité
Mobilisation mitigée contre l'austérité
Manifestation : « Oui à une Europe solidaire ! »