COCKERIE DE CARLING - MANIFESTATION A METZ

Publié le 11/09/2009 à 00H00 (mis à jour le 12/09/2009 à 09H36)
A l'appel de l'Intersyndicale, le personnel travaillant à la Cokerie est venu manifester à METZ le 11 septembre pour dire non à la fermeture de la Cokerie, outil industriel opérationnel pour au moins 10 ans après 5 ans de travaux et d'investissements et de mise aux normes environnementales.

COCKERIE DE CARLING - MANIFESTATION A METZ
COCKERIE DE CARLING - MANIFESTATION A METZ
A l'appel de l'Intersyndicale, le personnel travaillant à la Cokerie est venu manifester à METZ le 11 septembre pour dire non à la fermeture de la Cokerie, outil industriel opérationnel pour au moins 10 ans après 5 ans de travaux et d'investissements et de mise aux normes environnementales.

 

CGT – CFDT – FO – CFE/CGC – CFTC
NON A LA FERMETURE DE LA COKERIE DE CARLING NON A LA SUPPRESSION DE 750 EMPLOIS


Le 29 Mai 2009, un C.E. extraordinaire s’est réuni. La Direction de la Cokerie annonce que suite à des difficultés financières importantes de l’actionnaire ROGESA, celui-ci décide de mettre en vente la Cokerie pendant une période de trois mois.

ROGESA précise que si au 31 Août 2009 il n’y avait pas de repreneur, la décision d’arrêt définitif de la Cokerie serait prise et aurait pour conséquence la perte de 750 emplois directs, à savoir 400 cokiers et 350 sous-traitants travaillant toute l’année à la Cokerie.

Les emplois induits par l’activité de la Cokerie seront aussi affectés. (Exemple : 50 % de l’activité de VFLI Cargo disparaît, etc.) en sachant que pour un emploi industriel perdu deux autres disparaissent.
Aujourd’hui, des repreneurs potentiels sont toujours en discussion avec ROGESA, propriétaire des Cokes de Carling pour une éventuelle acquisition. Lors de la réunion en Préfecture du vendredi 4 Septembre 2009, ROGESA a annoncé un couperet sur la reprise de la Cokerie pour le 15 Septembre 2009.

L’Intersyndicale CGT – CFDT – FO – CGC – CFTC exige :
-       Une suspension de la décision de fermeture tant que les transactions avec les candidats à la reprise de la Cokerie ne sont pas définitivement arrêtées.
-       Une décision rapide du Ministère de l’Industrie sur la dérogation permettant à la SNET de brûler les gaz de la Cokerie jusqu’en 2015, pour permettre une valorisation du gaz et donner des perspectives à moyen terme.

Pour les futurs repreneurs, cette décision est importante pour permettre une reprise de la Cokerie de Carling. En effet, le Groupe 5 de la Centrale Emile Huchet devrait s’arrêter en 2012 et celui-ci est le seul groupe combiné Charbon/Gaz équipé de turbines à gaz permettant de faire de l’électricité avec les gaz de la Cokerie de Carling et permettant ainsi une nette amélioration du bilan financier de la Cokerie.

-       Une politique industrielle à la hauteur dans une région qui ne cesse de perdre ses emplois industriels et où la réindustrialisation est en panne. Cela passe par le maintien d’activités industrielles comme la Cokerie.

A l’appel de l’Intersyndicale, le personnel travaillant à la Cokerie est venu manifester pour dire non à la fermeture de la Cokerie, outil industriel opérationnel pour au moins 10 ans après 5 ans de travaux et d’investissements et de mise aux normes environnementales.

Un avenir pour la Cokerie est possible si les pouvoirs publics y mettent les moyens.

 


COCKERIE DE CARLING - Les syndicats veulent repousser le plan de sauvegarde de l'emploi
SOCIAL CARLING - La déception des cokiers
SOCIAL COCKERIE DE CARLING - La patience des salariés a atteint ses limites
ECONOMIE CARLING - Les cokiers demandent un moratoire
LES COKIERS RASSEMBLES DEMAIN A METZ
SOCIAL COKERIE DE CARLING : TOUJOURS L'ESPOIR DE REPRISE
ECONOMIE METZ - Avenir de Cokes de Carling : 200 salariés battent le pavé

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS