Trafic fluvial : 1ère victoire

Publié le 05/05/2011 à 00H00 (mis à jour le 27/05/2011 à 14H22)
La grève des fonctionnaires des services de navigation fluviale, qui avait débuté lundi 2 mai à l'appel de l'intersyndicale nationale CFDT-FO-CGT, a été suspendue le lendemain après une décision du cabinet du ministère de l'Ecologie et des Transports « de remettre son projet sur la table des discussions ».

Trafic fluvial : 1ère victoire
Trafic fluvial : 1ère victoire
La grève des fonctionnaires des services de navigation fluviale, qui avait débuté lundi 2 mai à l'appel de l'intersyndicale nationale CFDT-FO-CGT, a été suspendue le lendemain après une décision du cabinet du ministère de l'Ecologie et des Transports « de remettre son projet sur la table des discussions ».

Mis à disposition de l'établissement public Voies Navigables de France, les fonctionnaires des services de navigation s'opposent à leur transfert à cet établissement, faisant le choix du service public de la voie d'eau et refusant de prendre le chemin de l'entreprise privée. L'intersyndicale interpelle les Présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale, organisent des assemblées générales et multiplient les appels à la mobilisation.
Absence de concertation, réduction à l'aveugle du nombre de fonctionnaires dans le cadre de la RGPP, recrutement prévu sous statut privé, abandon programmé du réseau navigable secondaire, réorganisations avec mutations fonctionnelles imposées et géographiques incitées... Les motifs de mécontentement ne manquent pas.
Ce ne sont pas les propositions de rencontres formulées par le ministère sous la pression, la veille de l'appel à la grève, qui  entameront la détermination des grévistes. 
Dans le Grand Est, comme partout en France, la mobilisation commencée le 2 mai est un succès, animée avec détermination par les équipes Cfdt  : les écluses sont bloquées à Thionville, Apach, Koenigsmacker, Diane Capelle, Lutzelbourg, Steinbach, Givet... Plus de 25% du personnel se mobilise le 1er jour, d'autres le rejoignent le lendemain et ceux en congés annoncent leur intention de se mettre en grève.  Un barrage filtrant a lieu devant le siège à Nancy avec plus de 80 agents présents.
Face à cette mobilisation d'ampleur inattendue, l'administration est obligée de constater qu'elle ne pourra pas passer en force et accepte de suspendre son projet en ouvrant de nouvelles discussions et cette fois, pour permettre d'examiner toutes les alternatives aux transferts à l'établissement public. La grève est alors suspendue à mi-journée ce mardi 3 mai. L'intersyndicale a prévenu qu'en cas de non-respect des engagements du ministère, il y aurait un appel à la reprise immédiate du mouvement. 


La grève est levée au grand bonheur des plaisanciers
Ras-le-bol à l'écluse 27
Sur le pont à Diane-Capelle
Ecluses : portes ouvertes
Trafic fluvial : grève suspendue
Les éclusiers en grève bloquent les canaux
Navigation : le trafic fluvial perturbé par une grève