Nancy : participation du simple au double

Publié le 28/05/2010 à 00H00
La guerre des chiffres est déclarée.
Nancy : participation du simple au double
Nancy : participation du simple au double
La guerre des chiffres est déclarée.

Républicain Lorrain, Vendredi le 28 Mai 2010 / Région
 

 

Marche très sage pour les manifestants nancéiens. Ceux-ci avaient laissé chez eux banderoles et slogans. . Photo Anthony PICORÉ

 En début de manif, juste après un copieux lessivage tombé du ciel, la CGT annonçait « entre 10 et 12 000 manifestants » battant la semelle sur les pavés nancéiens, avant de revoir ses chiffres à la baisse après la marche pour les fixer à « 7 000 », par la voix de Pascal Debay, son secrétaire départemental. La CFDT, de son côté, avait estimé la jauge des participants entre « 7 et 8 000 ».

Secteur privé

Le verdict des policiers du renseignement se révélait plus modeste : 3 500 manifestants. Pour les observateurs neutres, la réalité se situe entre les deux. Le cortège s'est donc étiré dans les rues, sans banderoles amusantes, ni slogans originaux. Que du classique sur le thème des retraites. « Nous avons remarqué une forte mobilisation dans le secteur privé », constate Pascal Debay. Même remarque pour Denis Hassler, secrétaire général de la CFDT. « On ne peut plus dire que seuls les fonctionnaires ont manifesté. Les salariés du secteur privé sont les plus angoissés par la réforme des retraites ». Ce dernier pense aussi que les salariés pourraient encore plus se mobiliser. Mais les deux grandes centrales syndicales sont d'accord pour continuer les actions.