« Le PTU, on n'y croit plus »

Publié le 11/03/2011 à 00H00
Le PTU, grand hôpital du Bassin houiller devant réunir tous les services lourds et dont on espère la construction pour 2015 à Betting-Freyming, doit être la porte de sortie vers le haut des restructurations en cours.
« Le PTU, on n'y croit plus »
« Le PTU, on n'y croit plus »
Le PTU, grand hôpital du Bassin houiller devant réunir tous les services lourds et dont on espère la construction pour 2015 à Betting-Freyming, doit être la porte de sortie vers le haut des restructurations en cours.

Le Républicain Lorrain, Vendredi le 11 Mars 2011 / FOR + STA

 

Mais les syndicats sont pessimistes : « Plus grand monde n'y croît dans nos hôpitaux », note l'intersyndicale. Marc Reisdorf (FO Hospitalor) : « Nous avons joué le jeu, accepté beaucoup de choses. Mais l'Etat joue le pourrissement de la situation. Combien d'hôpitaux vont crever dans la phase intermédiaire. Quand il n'y aura plus rien, l'Etat nous dira : plus besoin de PTU ». Hubert Leininger (CFDT santé Moselle) : « Tout et n'importe quoi a été dit et écrit sur le sujet entraînant un climat d'angoisse pour les assurés et les personnels. L'agence régionale de santé doit maintenant prendre ses responsabilités et donner des réponses claires sur la restructuration dans le Bassin houiller ». Pierre Steuer et Vincent Weyland (CGT Hospitalor) : « On nous parle de restructurations intermédiaires. Mais qui va payer ? L'argent prévu pour le PTU ne va-t-il pas servir à une restructuration intermédiaire appelée à devenir définitive ? »