Forbach : les agents de Veolia en grève ( L'Alsace, DNA, RL - Moselle-Est / Ma. 12 Septembre 2017 )

Publié le 12/09/2017 à 08H27 (mis à jour le 14/09/2017 à 14H25)
Les agents de Veolia Forbach ont lancé ce lundi matin un mouvement de grève illimitée, suivi par 50 à 90 % des salariés, suivant les secteurs d'activité (travaux, assainissement...). Ils répondaient à un double appel de la CFDT.

 

  0-RL-354x210

Une quinzaine d'agents de Veolia étaient réunis devant le site de Forbach pour contester un nouveau plan social et réclamer une revalorisation des salaires. 

 Au niveau national, il s'agit de protester contre la menace de suppressions de 1 500 postes en France. « C'est le quatrième plan social », explique Thierry Foster, délégué syndical  CFDT. « Nous étions 15 000 salariés, nous sommes passés à 12 000 après des plans de départs volontaires, et on veut encore détruire des emplois. » Une décision inacceptable pour le syndicaliste.
 

Parallèlement, les mouvements de grogne portent aussi sur des revendications régionales, voire locales. « Dans l'attente des négociations annuelles obligatoires (NAO), nous réclamons des augmentations de salaires, explique Emmanuel Molter, délégué du personnel CFDT à Forbach, sur l'indemnité eau, sur celle d'astreinte, qui n'a pas été réévaluée depuis quatre ans », ainsi qu'une prime exceptionnelle. « Il s'agit de partager les gains de productivité. L'entreprise va mieux, les voyants sont au vert. » La CFDT réclame donc sa part du gâteau, avec une prime de 500 EUR. Parmi les autres revendications figurent le paiement des heures supplémentaires et la revalorisation du budget du comité d'établissement.

Le syndicat dénonce également le refus de la direction de dialoguer avec les salariés. Ce qui pourrait amener les agents de Veolia à durcir le mouvement, avec dans un premier temps, des débrayages. Et peut-être une nouvelle grève...

A l'agence Veolia de Sarreguemines, aucun gréviste n'a été recensé.

 

logos als dna

  © L'alsace, DNA, Mardi le 12 Septembre 2017 

La CFDT « contre la régression sociale » à Veolia

 

Des employés en grève de Véolia étaient présents, hier matin, devant la station d'épuration du Sivom de Mulhouse. 

Alors que le groupe Veolia a déjà effectué trois plans de départs volontaires et quatre restructurations ces derniers mois, il semble - selon les élus nationaux CFDT du groupe - que la direction de Veolia Eau va mettre en place un « plan social massif ». Dans le Grand Est, la situation est de plus en plus délicate et la « régression sociale se poursuit ».

Hier matin, les élus CFDT ont donc appelé à la grève sur les différents sites de la grande région, notamment en Alsace où le groupe compte une petite centaine de salariés à Sausheim, Huningue, Village-Neuf, Thann, Altkirch et Sélestat. Une délégation d'élus s'est retrouvée devant le site de la station d'épuration de Sausheim, afin d'exposer leurs revendications - dont l'augmentation de différentes primes et le paiement des heures supplémentaires - et de dire « stop aux licenciements ». 


 
 
 

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS