GANDRANGE : "on enterre les promesses de Sarkozy"

Publié le 05/02/2009 à 07H25
«Ici reposent les promesses de Nicolas Sarkozy, faites le 4 février 2008 à Gandrange "Avec ou sans Mittal, l'Etat investira dans Gandrange". Le 4 février 2009.»
GANDRANGE : "on enterre les promesses de Sarkozy"
GANDRANGE : "on enterre les promesses de Sarkozy"
«Ici reposent les promesses de Nicolas Sarkozy, faites le 4 février 2008 à Gandrange "Avec ou sans Mittal, l'Etat investira dans Gandrange". Le 4 février 2009.»

«Ici reposent les promesses de Nicolas Sarkozy, faites le 4 février 2008 à Gandrange 'Avec ou sans Mittal, l’Etat investira dans Gandrange'. Le 4 février 2009.» C’est une plaque de granit gravée de cette épitaphe qu’une vingtaine de militants CFDT d’ArcelorMittal Gandrange dont quatre en tenue d’aciériste portant une torche, a scellé hier matin avec du mortier et quatre agglos, juste devant les grilles de l’aciérie. Une cérémonie anniversaire symbolique, «qui enterre définitivement les promesses de Sarkozy devant 600 salariés de Gandrange !» scande Edouard Martin, alors que les haut-parleurs débitent à fond le discours présidentiel du 4 février 2008. L’élu CFDT du comité européen du groupe sidérurgique exprime «lacolère, le désarroi des gens de la Vallée de l’Orne pour toutes ces promesses faites en l’air
Des promesses que le président de la République voulait venir graver dans le marbre avec Lakshmi Mittal à l’issue de l’entrevue avec les syndicats à l’Élysée au mois d’avril. Mais, il n’est pas venu. Aurélie Filippetti et Michel Liebgott, les deux députés se joignent au groupe. «Aujourd’hui, on n’a plus vraiment confiance. On peut craindre pour l’avenir de l’autre vallée, celle de la Fensch avec les installations de Florange !» lance le député-maire de Fameck. Mais Edouard Martin veut voir dans ce geste «la capacité des gens de Gandrange, de la vallée à lutter et continuer le combatpour amener des industries et des emplois ».

B. K.Publié le 05/02/2009 (France)


A Gandrange, la CFDT érige une stèle aux promesses "non tenues" de Sarkozy