SOCIAL CFDT : RAYMOND AUBRAC A METZ

Publié le 09/09/2009 à 10H06
Le 21 septembre, à l'invitation de l'Union locale CFDT des retraités de Hagondange et environs, Raymond Aubrac viendra animer un débat sur la protection sociale.
SOCIAL CFDT : RAYMOND AUBRAC A METZ
SOCIAL CFDT : RAYMOND AUBRAC A METZ
Le 21 septembre, à l'invitation de l'Union locale CFDT des retraités de Hagondange et environs, Raymond Aubrac viendra animer un débat sur la protection sociale.

Raymond Aubrac viendra bientôt à Metz pour rappeler l'importance de préserver les acquis sociaux.

Les gens doivent redevenir acteurs de leur vie. Ils doivent réagir. Actifs et réactifs, eux, ils l’ont toujours été et le sont encore. Sur bien des sujets, et toujours avec conviction. D'ailleurs, le 21 septembre, les membres de l’Union locale CFDT des retraités de Hagondange et environs reviendront sur leur principal cheval de bataille : «La lutte contre la remise en cause des acquis sociaux et la difficulté de plus en plus accrue d’accéder aux soins, en particulier pour les retraités », comme l’indique Erwin Roth, responsable de l’ULR. Régulièrement, ces messieurs organisent des réunions, publient des documents, mais pour un impact qu’ils jugent totalement insuffisant. «Alors nous avons décidé de faire un coup médiatique, explique Paul Altwies, responsable des Anciens travailleurs de la sidérurgie (ATS) de Hagondange. Nous avons invité Raymond Aubrac à Metz, pour qu’il vienne débattre de la protection sociale ». Contactée par téléphone, cette grande figure de la Résistance a immédiatement accepté d’être présente à ce rendez-vous. «Après la guerre, il a assisté à la mise en place des grandes avancées sociales par le Comité national de la Résistance et il a été témoin des négociations qui ont mené à l’Ordonnance de 45 », rappelle Marc Gotté, membre du conseil ULR-ATS. «Ces acquis sont plus que jamais remis en cause. Les gens ne s’en rendent peut-être pas compte, ou ne sont pas assez informés, mais, par exemple, pour les frais hospitaliers, nous allons trinquer, et le régime local risque aussi d’en prendre un coup, prévient Paul Altwies, sans parler des complémentaires santé… » «Mais tout ça, pour les jeunes, ce n’est pas une priorité, déplore Gilbert Jérôme, secrétaire général adjoint de l’Union territoriale des retraités CFDT de Moselle. Ils ont d’autres préoccupations et voient trop sur le court terme. Pendant ce temps, dans notre société de plus en plus individualiste, la protection sociale solidaire est dévalorisée et galvaudée ». Et pourtant, «La France reste un exemple pour bien des pays, rappelle Henri Schwanner, vice-président et trésorier de l’association Soprélor (Solidarité pré-retraités et retraités de Lorraine). Il faut trouver le moyen de résister ».

«Jusqu’ici, malgré toutes les actions menées et même suite aux grèves, rien n’a changé, soupire Marc Gotté. Cette fois, nous espérons que la venue de Raymond Aubrac permettra d’éveiller la conscience des gens. Nous devons défendre ce patrimoine qui a été acquis par le conflit. La solidarité et la mobilisation sont LES conditions du changement ».
Le débat avec Raymond Aubrac et l’Union locale CFDT des retraités de Hagondange et environs, ouvert à tous, est programmé lundi 21 septembre, à 18h, à l’hôtel de ville de Metz.
Sandra CRANÉ. Renseignements : ULR-CFDT, tél. 03 87 71 43 30.
Publié le 09/09/2009 – Metz Ville