François Chérèque

Publié le 02/05/2010 à 00H00
Le secrétaire général de la CFDT François Chérèque a reconnu hier que la mobilisation à l'occasion des manifestations du 1er mai était « un peu moins » importante qu'en 2009 en France, lorsque tous les syndicats avaient manifesté ensemble, mais plus importante « que les 1er mai traditionnels ».
François Chérèque
François Chérèque
Le secrétaire général de la CFDT François Chérèque a reconnu hier que la mobilisation à l'occasion des manifestations du 1er mai était « un peu moins » importante qu'en 2009 en France, lorsque tous les syndicats avaient manifesté ensemble, mais plus importante « que les 1er mai traditionnels ».

Dimanche 02 Mai 2010, © L'Est Républicain / Paris 
 
« La mobilisation montre que l’on a une base de mobilisation importante. (...) Il ne faut jamais faire du 1er mai un test social, le 1er mai a toujours été une journée de rassemblement pour exprimer les difficultés du jour. »« Ceux qui ont décidé de faire route à part ont tort car cela affaiblit le mouvement social. » Force ouvrière, avait, à titre exceptionnel, manifesté le 1er mai 2009 avec l’ensemble des autres syndicats, mais fait de nouveau cavalier seul cette année, avec les retraites comme unique mot d’ordre.