Trois France s'opposent à Paris

Publié le 30/04/2012 à 00H00
1er mai - Une tournure plus politique cette année. À cinq jours du deuxième tour de l'élection présidentielle.
Trois France s'opposent à Paris
Trois France s'opposent à Paris
1er mai - Une tournure plus politique cette année. À cinq jours du deuxième tour de l'élection présidentielle.

© L'Est Républicain, Lundi le 30 Avril 2012 / France-Monde 
© Vosges Matin, Lundi le 30 Avril 2012 / France Monde

PARIS sera, le 1er mai, le champ de démonstrations de force de trois France : les syndicats et les partisans de François Hollande à Denfert-Rochereau, Nicolas Sarkozy au Trocadéro pour une fête contestée, et Marine Le Pen devant l'Opéra..

La fête traditionnelle des travailleurs, qui tombe cette année entre les deux tours de la présidentielle, risque de sentir le soufre, même si les syndicats entendent cadrer leurs défilés autour de revendications sociales.

Denfert-Rochereau

Après tiraillements et conciliabules, le front commun syndical est maintenu : Bernard Thibault de la CGT - qui fait campagne pour battre Nicolas Sarkozy - et François Chérèque de la CFDT - qui se veut non partisan - défileront à 15 h côte à côte avec les leaders de l'Unsa, Solidaires et FSU, de la place Denfert-Rochereau à la Bastille. Dans tout le pays, 289 manifestations sont prévues pour la défense de l'emploi, du pouvoir d'achat et la lutte contre « la xénophobie et le racisme ».

Trocadéro

En retard dans les sondages, Nicolas Sarkozy a lancé une initiative inédite : réunir quasiment à la même heure que les syndicats ses troupes UMP à Trocadéro.

Place de l'Opéra

Marine Le Pen a choisi d'annoncer ses consignes de vote pour le second tour lors du traditionnel défilé frontiste du 1er mai en l'honneur de Jeanne d'Arc.

Le cortège démarrera vers 10 h en passant par la rue des Pyramides (statue de Jeanne d'Arc) avant de s'arrêter place de l'Opéra, où elle s'exprimera.