5 000 Lorrains inquiets manifestent

Publié le 02/05/2010 à 00H00
« Nous ne sommes pas responsables de la crise. Une mobilisation unitaire est indispensable. Nous reviendrons encore plus nombreux ! »
5 000 Lorrains inquiets manifestent
5 000 Lorrains inquiets manifestent
« Nous ne sommes pas responsables de la crise. Une mobilisation unitaire est indispensable. Nous reviendrons encore plus nombreux ! »

© Le Républicain Lorrain, Dimanche le 02 Mai 2010 / IG

Denis Pesce, pour l'intersyndicale CGT-CFDT-FSU-Unsa, a conclu le meeting du 1er mai à Metz. Le cortège a drainé près de 1 500 personnes, alors que FO, devant son siège, en a réuni 200. A Nancy, ils étaient 2 000, un millier à Epinal, plus de 300 à Bar-le-Duc : au total quelque 5 000 Lorrains ont répondu à l'appel dispersé des syndicats. 

Banderoles et slogans focalisaient pour la plupart sur la défense des retraites. Même si « l'emploi, les salaires, sont directement liés au régime des retraites », assure Jean-Louis Malys, le spécialiste des retraites de la CFDT, présent dans le cortège messin. Un 1er mai qui a surtout rassemblé des militants, des retraités, et davantage de fonctionnaires « inquiets des répercussions de la réforme de la fonction publique sur le service public », selon Marie-Gabrielle, une enseignante de 50 ans de Jarny ou encore Caroline, une Thionvilloise employée de l'Equipement.

Patrick, de Metz, a commencé à travailler à 14 ans. Il se demande « ce qu'il touchera demain comme retraite s'il doit continuer jusqu'à 67 ans ». Les jeunes n'étaient pas absents. « On veut la garder, notre retraite à 60 ans. C'est un acquis social ! », clame Sarah, 24 ans, travailleuse sociale de Moselle-Est. « On ne peut pas brader ce débat des retraites », assure Dominique Marchal, de la CFDT. Cyril, 21 ans, de la CGT, est fier de brandir sa pancarte : « On ne veut pas travailler plus pour vivre moins ! »

B. K.  


 


Faible mobilisation pour le 1 er mai
Les syndicats échouent à faire un « grand 1er mai »
Des cortèges moins fournis
François Chérèque
Du monde dans les rues de Bar
Le 1er Mai de la CFDT
Une manif imposante
Un 1er-Mai syndical unitaire sur fond de conflits
« Empêcheurs de tourner en rond »
1 er mai : 900 manifestants à Epinal