À Nancy, le président du palais de justice en arrêt maladie (DNA ,L'alsace,L'Est Républicain,Républicain Lorrain Lundi le 07 Aout 2017 )

Publié le 07/08/2017 à 09H26
Le tribunal de Nancy est devenu l'archétype des dysfonctionnements de l'institution judiciaire. Au point d'avoir été au centre d'une multitude de reportages au cours de ces dernières années. C'est l'état de délabrement du bâtiment qui a longtemps tenu la vedette. Construite dans les années 80, la cité judiciaire nancéienne a en effet très mal vieilli. Des infiltrations d'eau ont en particulier rendu les lieux quasiment vétustes. Au point que le ministère a débloqué 5MEUR d'euros pour mener d'importants travaux de rénovation. Le chantier a démarré à la rentrée 2016.

logos als dna er rl vm pour portail

 

.../...

Dans un premier temps, le remède a été presque pire que le mal. Les travaux ont effet généré des nuisances qui ont mis à rude épreuve les nerfs du personnel. Le tribunal a notamment été privé de chauffage durant une partie de cet hiver, pourtant particulièrement rigoureux. À ce tableau pas très reluisant s'ajoute un sous-effectif chronique. Tant chez les juges du siège qu'au parquet ou chez les greffiers.

D'où des cadences infernales dénoncées par les syndicats et qui ont débouché sur un phénomène inédit au printemps : une épidémie d'arrêt de travail, souvent pour des burn out. « C'est l'effet domino. Les gens n'en peuvent plus et tombent les uns après les autres », résume Maurice Schreyer de la CFDT-Justice

.../...