Cinq syndicats sur le pavé contre le plan de rigueur

Publié le 08/10/2011 à 00H00
La journée d'action intersyndicale de mardi se traduira principalement par des manifestations, dont la plus symbolique est prévue à Florange.
Cinq syndicats sur le pavé contre le plan de rigueur
Cinq syndicats sur le pavé contre le plan de rigueur
La journée d'action intersyndicale de mardi se traduira principalement par des manifestations, dont la plus symbolique est prévue à Florange.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 08 Octobre 2011 / Région

L'austérité et l'aggravation du chômage auront fini par réunir la bande des cinq. La CGT, la CFDT, l'Unsa, la FSU et l'union syndicale Solidaires co-signent l'appel à l'action interprofessionnelle pour le mardi 11 octobre. Force ouvrière, la CGC et la CFTC, qui avaient annoncé dès le mois d'août leur scepticisme sur le bien-fondé de cette action, restent sur leur réserve. La CFCT Lorraine a publié hier un communiqué lapidaire assurant qu'elle « ne gaspille pas son énergie à organiser des défilés et cortèges qui ne sont pas le moyen d'action le plus efficace ».

Le plan Fillon de réduction du déficit budgétaire offre aux « cinq » le meilleur des tremplins, avec une facture « principalement supportée par les salariés et les consommateurs », une taxation des complémentaires santé « qui impacte tous les ménages », et une contribution des plus hauts revenus considérée comme purement « symbolique ». On entendra aussi, dans les manifestations, des soutiens au service public, des appels à la réouverture des négociations salariales dans les entreprises et la revendication d'une priorité générale à l'emploi, « en particulier pour les jeunes ».

La base du mécontentement était assez facile à établir. Les modalités de l'action, beaucoup moins ! L'intersyndicale à cinq a choisi le programme minimum, avec l'organisation d'une centaine de manifestations en France. Mais seuls la CGT et Solidaires encouragent clairement grèves et débrayages. La CFDT, de son côté, « n'a pas appelé nationalement à des arrêts de travail, parce que ce n'est pas la réponse adaptée » quand beaucoup de Français subissent des difficultés d'emploi et de revenus.

Solidarité avec les sidérurgistes

En Lorraine, une manifestation est prévue par département, plus une cinquième à Longwy, pour le Pays-Haut. Mais le point saillant de la journée dans la région devrait être la manifestation mosellane, délocalisée de Metz à Florange. Un site « choisi en solidarité avec la lutte de sidérurgistes et pour mettre un coup de projecteur sur les vraies raisons de la crise », précise l'intersyndicale lorraine, remontée contre « les choix dévastateurs pris par nos décideurs ». Lakshmi Mittal et Nicolas Sarkozy, chacun pour ce qui le concerne, peuvent se sentir visés !

La manifestation de Florange s'ébranlera à 11h, depuis les Grands Bureaux. CGT et CFDT assureront ensemble l'ambiance entre midi et 14h, en n'oubliant pas la restauration... Les autres rendez-vous sont fixés de la façon suivante : Nancy, 14h (place Stanislas) ; Longwy, 14h30 (place Darche) ; Epinal, 14h30 (préfecture), après un « pique-nique citoyen » ; Bar-le-Duc, 17h (place Reggio).

B. M.