Les syndicats misent sur le local

Publié le 30/04/2012 à 00H00
La CGT, la CFDT, la FSU, Solidaires et l'Unsa ont lancé un appel unitaire pour le 1er mai. Le but, contrecarrer les manifestations parisiennes du Front national et de l'UMP. Mais contrairement à leurs adversaires, ils comptent bien mobiliser à travers tout le pays, et pas seulement à Paris.
Les syndicats misent sur le local
Les syndicats misent sur le local
La CGT, la CFDT, la FSU, Solidaires et l'Unsa ont lancé un appel unitaire pour le 1er mai. Le but, contrecarrer les manifestations parisiennes du Front national et de l'UMP. Mais contrairement à leurs adversaires, ils comptent bien mobiliser à travers tout le pays, et pas seulement à Paris.

© L'Est Républicain, Lundi le 30 Avril 2012 / France-Monde 
© Vosges Matin, Lundi le 30 Avril 2012 / France Monde

« Nous n'avons reçu aucune consigne en ce sens, au contraire. De toute façon, nous ferons le compte au niveau national. Je ne doute pas que nous gagnerons la bataille des chiffres », explique Denis Hassler, secrétaire général de la CFDT 54.

Le 1er mai, il sera donc à Nancy pour défiler entre la place Dombasle et la préfecture avec tous les autres partenaires de l'intersyndicale à l'origine de la manifestation. L'union départementale de la CGT prévient : « les faux travailleurs vont se mobiliser et montrer qu'ils ne se laisseront pas faire ».

L'Unsa et Solidaires appellent aussi à une mobilisation massive. « Notre démonstration de force à nous sera de rassembler à travers tout le pays », assènent les responsables locaux de Solidaires.

De son côté, la FSU a adopté l'adage prudence est mère de sûreté. « À Paris, on ne sait pas quelle tournure vont prendre les événements. En restant ici, ce sera moins dangereux pour le même résultat ».

A.B.