Manifestations suivies, grèves limitées

Publié le 24/03/2010 à 00H00
Du monde dans la rue, mais des perturbations limitées dans les écoles, les transports, les entreprises... Tel est le bilan du troisième tour social qui s'est joué, hier, en Lorraine.
Manifestations suivies, grèves limitées
Manifestations suivies, grèves limitées
Du monde dans la rue, mais des perturbations limitées dans les écoles, les transports, les entreprises... Tel est le bilan du troisième tour social qui s'est joué, hier, en Lorraine.

Le Républicain Lorrain, Mercredi le 24 Mars 2010. / Lorraine / Société

A Nancy, environ 3 000 manifestants ont défilé en brandissant des banderoles.
Les manifestations ont connu un succès populaire en Lorraine. Le rassemblement nancéien a été le plus mobilisateur avec 3 000 personnes décomptées par les services de police et 6 000 par la CGT. A Metz, les forces de l'ordre ont annoncé 2 500 manifestants alors que les évaluations syndicales étaient à 4 000. 200 personnes ont défilé à Longwy et une petite centaine à Briey. Au total, les syndicats ont recensé 800 000 manifestants sur les 180 rassemblements organisés en France à l'appel de la CGT, la CFDT, la FSU, Solidaires (syndicats Sud et autres) et l'Unsa (autonome).En Lorraine, comme ailleurs, les défilés se sont déroulés dans le calme. Les retraités ont constitué le gros des troupes. Sous des banderoles réclamant « plus d'écoles pour moins d'échecs », les enseignants étaient également présents, même si les perturbations dans les écoles ont été limitées. Selon les pointages réalisés par l'inspection de l'académie Nancy-Metz, 16 % des enseignants ont suivi le mot d'ordre de grève, soit environ 3 400 absences. Le premier degré a été le plus touché avec 22,1 % de grévistes, loin devant les collèges (15,6 %), les lycées d'enseignement général (7,4 %) et les lycées professionnels (7 %).
Les salariés de la SNCF étaient également dans la rue, sans que le trafic soit paralysé. La direction indiquait qu'elle avait pu respecter, à la lettre, le plan de circulation défini la veille à savoir quatre TER en circulation sur cinq pour l'axe Nancy-Metz-Thionville-Luxembourg, dont le flux est déterminant pour le bon fonctionnement de l'économie régionale.
Eurostamp et Lorraine Tubes à Longwy Norma et Edschar à Briey, Solvay à Nancy… Les salariés du privé n'ont pas manqué le rendez-vous. Dans les différents secteurs, des femmes et des hommes ont fait part de leur inquiétude pour leur avenir et celui de leurs enfants.